Home Actualités 107 milliards de FCFA pour financer un vaste projet

107 milliards de FCFA pour financer un vaste projet

SHARE

La Côte d’ivoire a décidé de promouvoir le secteur de l’anacarde et de le rendre plus compétitif sur le marché mondial. La Banque Mondiale décide d’apporter son soutien à ce secteur. L’institution financière internationale vient d’accorder un prêt de 107 milliards de FCFA au gouvernement ivoirien pour financer ce projet qui a été lancé le 24 janvier dernier.

Si pendant longtemps l’économie ivoirienne reposait sur l’agriculture avec notamment le binôme Café-Cacao, les autorités du pays pensent de plus en plus à diversifier cette économie en y intégrant d’autres secteurs agricoles. Le projet de promotion de la compétitivité de la chaine de valeur de l’anacarde (PPCA) s’inscrit dans ce cadre. Le projet lancé le 24 janvier dernier a un coût estimé à 107 milliards de FCFA, totalement financé par la Banque Mondiale sous forme de prêt.

Ce projet qui s’étend sur une période de 5 ans (2018-2023) devrait permettre dans sa mise en œuvre, de créer 440.000 emplois, dont au moins 60% occupés par les femmes.

Quatre régions ont été identifiées pour abriter quatre parcs industriels dédiés à la noix de cajou. Ce sont, dans le nord, les régions du Poro et du Worodougou, au centre, la région du Gbêkê, et à l’est le Gontougo

« L’un des grands enjeux du projet, financé à hauteur de 107 milliards FCFA sur cinq ans (2018-2023) par la Banque mondiale, est d’améliorer la rentabilité et la compétitivité de la filière de l’anacarde », rapporte une note de presse.

Hartman N’CHO



Source afrikmag.com

Facebook Comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here