Home Guinee Branch International reçoit 170 millions $ pour le développement de son application...

Branch International reçoit 170 millions $ pour le développement de son application de prêts via le mobile en Afrique

SHARE

(Agence Ecofin) – Branch International, une société basée à San Francisco (USA) et qui développe des applications pour des prêts d’argent via le mobile pour les marchés africains, a obtenu 170 millions $ d’un ensemble de capitaux-risqueurs, emmenés par Foundation Capital et le groupe Visa.

« Après les avoir suivies pendant des années, il est devenu clair pour moi que les marchés émergents sont l’un des plus importants secteurs de croissance de la technologie financière. Notre histoire d’investissements fintech réussis prouve que nous savons repérer les véritables innovateurs, comme Branch », a fait savoir Charles Moldow (photo) de Foundation Capital, qui rejoindra le conseil d’administration de Branch.

La ressources mobilisée servira clairement à développer les services de Branch sur de nouveaux marchés africains autre que le Nigéria, le Kenya et la Tanzanie, ou elle est déjà présente. Même si un déploiement sur de nouveaux marchés est annoncé, notamment en Asie et en Inde. Sa stratégie consiste à accorder de microcrédits entre 2,5 $ et 500 $. Elle revendique ainsi avoir déjà prêté pour 350 millions $ à 3 millions d’utilisateurs.

Très peu pratiqué par des entrepreneurs africains, le marché du nano crédit est en pleine explosion dans la région Dans de nombreux pays d’Afrique subsaharienne, le crédit s’accorde directement en cash. Mais au sein des économies, où la régulation n’est pas encore adaptée, ces prêts prennent souvent la forme d’avances de crédit de télécommunication, ou de forfaits internet, remboursables en cash, parfois avec un intérêt de 10%.

Foundation Capital est dans son élément avec ce financement de croissance. Elle a, par le passé soutenu des entreprises comme Uber, qui est actuellement l’une des applications de transport de courte distance les plus utilisées au Monde.


Idriss Linge



Source link

Facebook Comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here